WHEN

Du 3 septembre 2021 au 21 avril 2022

COST

Gratuit

LOCATION

Terra Nova

FOR

Pour tous

Exposition de plein air sur l'oeuvre de l'artiste peintre namurois Franz Kegeljan vue par cinq photographes namurois.

Dans le cadre de la commémoration du centenaire de la mort du peintre namurois Franz Kegeljan, le Comité Animation Citadelle asbl s’associe à plusieurs institutions culturelles namuroises afin de présenter cette exposition de plein air. Quinze œuvres de Franz Kegeljan représentant la citadelle ou la ville depuis la citadelle, sont confrontées à des photographies actuelles, interprétations libres du travail du peintre par cinq photographes namurois. A travers les siècles, un dialogue se crée entre les œuvres. Cette exposition est l’occasion de redécouvrir des paysages et des vues chères au cœur des Namurois, ainsi que le travail de ces artistes.

Franz Kegeljan
Franz Kegeljan nait à Namur en 1847, dans une famille illustre de la ville. Passionné de voyages et d’art, il séjourne dans plusieurs villes d’Europe. Il explore les techniques : dessin au fusain ou à la plume, aquarelle, pastel, peinture à l’huile. L’artiste voue une partie de sa vie à illustrer l’histoire de Namur. Son souhait est d’offrir une représentation de la ville à travers les époques. Dans un souci d’authenticité, il lit les écrits des grands historiens, fréquente les Archives de l’Etat, est membre de la Société Archéologique de Namur et collabore avec le conservateur du Musée Archéologique. Si des incohérences historiques existent bel et bien dans ses œuvres, elles fournissent néanmoins un support à l’imagination. En 1900, il lègue à la Ville de Namur vingt tableaux illustrant le passé de la ville. Cependant, exposés dans la galerie des Tableaux de l’Hôtel de Ville, ils disparaissent dans l’incendie du bâtiment en 1914. A l’âge de 67 ans, Franz Kegeljan entreprend alors de reconstituer la collection sur base de ses dessins, croquis et études. Son travail acharné s’achève en 1921, après avoir non seulement reconstitué son œuvre, mais l’avoir aussi largement augmentée. Il offre à nouveau à la Ville ses nombreux tableaux (cinquante toiles). Suite à son décès en 1921, quatre-vingts dessins à la plume et soixante-cinq plans et vues de Namur sont ajoutés à la collection. Certaines reproductions de ses œuvres sont visibles au Centre du Visiteur Terra Nova.

Exposition de plein air en accès libre aux heures d'ouverture du Centre du Visiteur Terra Nova consultables ICI.

Infos: 081 24 73 70.

Les photographes

Marc Antoine a étudié à l’Institut Saint-Luc de Liège. Issu d’une famille d’imprimeurs il a longtemps travaillé dans le secteur des arts graphiques et de la publicité. « Photographiste », c’est ainsi qu’il se définit car la photographie est depuis longtemps son mode d’écriture principal. Il a effectué de nombreux reportages pour des magazines, théâtres et compagnies d’art de la rue. Ses domaines favoris sont le spectacle et le portrait. À côté de ses  reportages, il élabore un travail personnel. Il se penche sur la ville et son évolution, après une première série intitulée «Smart City »  et une autre nommée « Vitrines de Namur », il élabore actuellement une série axée sur sa ville et ses changements. D’autres séries sont en cours, « ghost town », « Strange Wallonia », « Nord(s) », « Made in Belgium ». Il a  eu l’occasion de présenter son travail lors de nombreuses expositions en Belgique et à l’étranger.

Namurois de 52 ans, il est passionnément photographe depuis 2012. Les opportunités  sont arrivées un peu par l'effet du hasard, l'entraînant dans le domaine professionnel.
Spécialisé dans l’architecture, l’immobilier et le tourisme, sa vocation reste la photographie de paysages en Belgique et à l'étranger, Namur étant toujours son sujet favori.

Philippe Piraux débute la photographie fin des années ‘80 pour illustrer ses projets durant ses études de design industriel. Depuis lors, il n’a jamais quitté ses appareils. Diplômé de l’IEPS en photographie (Namur 2001), il attendra près de 20 ans avant de se consacrer pleinement à sa passion. Son regard de designer a naturellement orienté son travail photographique vers les domaines industriels, le patrimoine et l’architecture.

Papa namurois amoureux de l’image, il a démarré sérieusement la photographie en 2017 et a de suite attrapé le virus. Quelques cours et beaucoup de pratique font que c’est devenu doucement sa profession. Il essaie de faire sa place avec son style et de créer des images qui ont une âme tout en reflétant sa réalité. L’appareil photo est le micro par lequel il exprime ses pensées, ses émotions, son ressenti pour les partager au plus grand nombre. 

Florian Tourneux a 28 ans et a été diplômé de l'ESA Saint-Luc à Liège en 2017. Il est adepte d'une photographie lente et à distance des bruits de l'actualité. En argentique, de préférence. Son livre de fin d'études « Immram » a été exposé au musée de la photographie d'Anvers en 2019. Parmi les thématiques qui lui tiennent à cœur : un travail sur la Shoah exposé en 2020 aux Centre culturel de Namur et aux Abattoirs de Namur.